Une goelette

Ma photo
grece, mer égée, Greece
A la retraite ,parti conquérir le monde ,me trouvant bien partout ,je ne crois pas en faire le tour.

mardi 18 avril 2017

Bientôt prêt

Bientôt prêt .




Je fignole, de toutes façons j’étais invité pour Pâques ,je ne pouvais pas m’éloigner du chantier.










Le « super Matins Bleus «  est méconnaissable , fraichement pomponné de la cave aux haubans. 












Les nouveaux inox étincelles du balcon avant au portique  pour la belle annexe en passant par les chandeliers tout est neuf. La capote en polyester confectionnée cette hiver lui va comme ….une ….capote. J’ai mis la main à la tirelire mais ca vaut le coup.










Je me fait foutre de moi par Pétros  qui me compare à un type entrain de bichonner sa maîtresse. Il a peut être pas tord.










Bon en tout les cas je suis présent pour Pâques rituel annuel , 











avec la confection la veille du Kokoresti les tripes d’agneau ficelées dans des boyaux. Grande application de Dimitri et de Pétros à la manivelle.










Le jour J à l’heure H les braises sont enflammée pour pouvoir recevoir l’agneau et le Kokoresti, après il faut laisser le temps au temps pour qu’à l’heure X tout soit cuit.











Dans l’attente de cette heure déterminante pour le déclenchement de la curée, de menus mâchons sont mis à la disposition des affamés pour calmer les ardeurs . Œufs ,fromages ,champignons grillés  et d’autres babioles qu’il faut arroser d’un liquide alcoolisé de préférence.










Grande discutions entre les cuistots c’est y à point ou faut il cuire encore. 











Préparation des champignons (Pleurotte)















Les gamines préfèrent le coloriage












Il faut penser aux choses sérieuses la table est bien garnie plus qu'à vider les plats













Certains breuvage sont recommandés par le corps médical.












"c'est pas juste il m'a piqué mon os"










La chirurgie en oeuvre sous les ordres du proffesseurs Pétros.
"Passez moi la tenaille"














c'est qu'il se débattrait le bougre 












ca me fait mal au crane les jours de cuite















Bravo Natacha, voilà les désserts














Du fait maison meringues avec crème et fraises  
un délice









  



Alors là !
Ca ressemble à du Tiramissou!!!! mais ca n'en est pas ? mais c'est bon.!!!












un genre crême Anglaise sur du biscuit avec des griottes, ca se laisse grignoter.










Et pour finir le yaourt avec du miel et des noix.










Bon j’arrête là , Ca ma donné sommeil une petite sieste me fait le plus grand bien surtout que je l'interrompt autour des 22h pour aller dormir.
Kalo Pasqua













lundi 27 mars 2017

la route des Maquisards





Bien arrivé à Patras, dans une ville déserte pour cause de fête nationale. Surement que dans les tavernes il en est autrement.










La fête nat. célèbre la libération de 450 années   d’occupation sous la férule Ottomane.








Ce qui permit à l’Europe d’alors d’offrir ou d’imposer une monarchie absolue d’origine Bavaroise (Othon 1) en remplacement de la nouvelle république. Vive la démocratie !










C’est intéressant de regarder l’histoire moderne de la Grèce, entre guerre civile et guerre d’occupation  il y a eu ensuite les Colonels. Ils s’en sont pris plein la G……











Maintenant ils jouent au monopoly à chaque fois qu’ils passent par la case départ ils doivent rembourser la banque, ils ont tout vendu, le seul endroit pénard c’est en prison. Ils veulent bien passer leur tour.










Tout ca pour dire qu’une fois débarqué du ferry j’ai pris la route des maquisards à travers la montagne.












Je ne le regrette pas, des villages en dehors du monde perdus sur des pentes abruptes, des failles où coulent des torrents, des points de vue sans âme qui vive.















Ma destination choisie au pif, je me suis contenté de m’arrêter au bout de la route. Dernier village avec une piste qui en ressort menant vers je ne sais pas quoi.














Une source, un terrain plat et une table en rochers voilà mon bivouac.












Demi tour matinal pour rejoindre une route plus fréquenté celle de Delphes. Beaucoup de monde en ce Dimanche autour du cite.










Une halte dans une taverne sous des charpentes biscornues



















Et retrouvailles du chantier où m’attendent Matins bleus et les pinceaux.


















Et hop ! Au boulot !












Le mont Parnasse











On ne voit pas le bout du lac ,l'eau et le ciel ont la même couleur.





samedi 25 mars 2017

Balade

Balade autour de l’étang de Buerk.







Endroit enchanteur portant le nom de « Petite Camargue »

















Situé dans l’axe des pistes de l’aéroport, en face des raffineries, sous la voie de chemin de fer, assez loin de l’autoroute tout de même














Très joli endroit, protégé par une barrière naturelle de rejets humain de toutes sortes.












D’un coté les créateurs de la barrière ingénieusement composée de deux mètres de détritus flottants sur une épaisse couche de mazout d’un beau noir jaspé luisant sous le soleil ,renvoyant des reflets arc en ciel blafard. Sous mon regard émerveillé. Mon odorat  bénéficie qu’en à lui du doux relent de la nature qui se décompose sous les premiers rayons du soleil printanier.



Pas bégueule ,je peux tout à loisir contempler les habitants des lieux, 








résidents habitués  aux effluves lacustres se sentant protégés par cette banquise où la main de l’homme n’a pas envie d’y mettre le pied.










Je peux observer le repas des flamands roses qui ont réussi à se trouver une zone  de dégustation .
Certains s’ébrouent en se lissant leur  plumage mercurochrome.
D’autres soigne leur conjonctivite dans ces eaux bienfaisantes.












D’autres zozios picorent allégrement dans une flaque à l’abri de la banquise. 















nous montrant leurs bonnes manières.















Les cygnes eux se sont trouvé un bras de rivière dont le courant a provoqué  une brèche dans le cordon de pollution.  










Ils peuvent à leurs aises effectuer toutes sortes de ballets d’ailleurs ils ne s’en gênent pas .













Peu sauvage il suffit de leur faire ………. (coucou)Pour qu’ils rappliquent ne résistant pas à l’offrande d’un quignon de pain.






Bien sûr l’endroit à changé, il suffit de se raccrocher aux souvenirs des baignades ,des pêches miraculeuses. Une autre époque.Raconté par les anciens du cru









Me voilà de retour en Grèce. Plus exactement  dans le ferry , le printemps est là les touristes aussi . je suis obligé de partager ma discothèque de l’aller, l’endroit semble épargné pour le moment. 












Bien que un groupe de jeunes lorgnent vers la piste à décibels. Attendons la suite.