Une goelette

Ma photo
grece, mer égée, Greece
A la retraite ,parti conquérir le monde ,me trouvant bien partout ,je ne crois pas en faire le tour.

lundi 22 mai 2017

Datca et son golfe



Datca vu de la terre.
Mouillé devant le port reste plus qu'à débarquer en annexe au pied du lion qui garde la forteresse, qui ce soir sera le lieu d'un concert pour ravir mess oreilles mélomanes.


Jour de fête nationale où Atatürk en est le héros.

A défaut de confettis . Les munitions sont disponibles pour les réjouissances.



Balade le long du rivage, entre statut de marbre et parc pour les jeux des enfants.



Petit jardinet bien fleuri.





Place de la fête pour ce soir, la sono est dèjà à l'oeuvre


Vieux batiments et marchand de bombons.
A la droite une ruine.


Chien sauvage sans maître se mourant de mal nutrition .

Molette de l'appareil photo en mode couillon



Manége pour adultes .


Musculation du fessier sous le regard du chien.


Voyez le résultat, un développement spectaculaire des abdominaux.




Qu'est ce qu'ils me font chier.


On est reparti de Datca aprés une bonne averse qui a interrompu le concert.
Ils n'ont pas eu de chance.
Mais moi j'ai bien dormi.


Un peu de photo de Swing.
Qui de son coté fait la même chose.




Nous voilà dans un autre endroit.
Une pinède avec un village très bien entretenu.




Des maisons bien arborées en bordure de mer.




Du gazon dont pas une brindille ne dépasse.
A faire pâlir les Anglais.








Des statuts modernes.

Ici il n'y a pas de Saints. Ils en représentent d'autres.



L'heure de la biére



Un meeting de campingcarristes.
Qui se laisse infiltré par mes dents voraces.

Ca tangotte un peu.
On tombe sur un Francophone qui nous explique le but du rallye.
Les gagnants sont ceux qui viennent du plus loin multiplié par les équipages.
Apparemment il y a des Taiwanais qui ont leurs chances.







Costume folklorique Balkanique.


La photo officielle



Autre meeting.



les bateaux au mouillage (encore une )


Ciel coloré



Marché dans la pinède.


Le nouveau salon de pont de Matins Bleus


Manque plus que le barbecue et le tourne broche.

En route pour ailleurs


Les orages nous suivent



Notre ailleurs une baie trés jolie barrée par un banc de sable qui fait l’attraction locale, les gens avance très loin avec de l'eau jusqu'au genoux.
c'est rigolo de passer en bateau à quelques mètres de ces piétons.


Matins Bleus sous  surveillance depuis la table du resto.



Rouge sur rouge rien ne bouge.

Un château Dikmen régional très bon .


Ca tic tac en toc.
Grand choix à 10 Lyras





Marché du coin, un peu de verdure  pour finir la route


Finalement les photos couillonnes ne sont pas si mal que ça.


la rivière qui fabrique le banc de sable



mon mannequin sur le ponton.
Prêt pour une navigation de 10ml .

Malheureusement au moteur.

La suite à bientôt. Plus qu'à la vivre.

mercredi 17 mai 2017

Léros au moyen Orient.

Léros à la Turquie.




Bon j’ai du retard dans mes écrits.
Comme convenu je retrouve Swing dans les parages de Pharmaconisis dernière ile Grecque avant les cotes Turque. 










Comme prévu le vent nous lâche, le moteur tourne. C’est quand même pas juste ce vent ,il faut se planquer parce que il y en a de trop et après il n’ya plus rien, »tout ou rien ».










Bon on  retrouve le vent vers l’arrivée à Didim grande marina super luxueuse. Tous les bureaux pour les formalités sur place sauf l’homme médecine absent qui doit apposer son cachet sur le fameux transit log acheté dans un bureau un peu plus loin que la capitainerie.  





Donc pas possible de faire carton plein sauf à payer un intermédiaire qui peut faire les démarche à Kassudassi à perpette.
En clandestin un mouillage devant la ville nous contente pour des démarches moins officielles mais beaucoup plus importantes. Un abonnement internet pour la météo et rester visible sur la toile. L’achat de slips et polos dont je suis en manque. Un truc bluetooth genre enceinte ; changer des Euros.


Et puis se faire faire une beauté coiffeur, rasage, épilation des poils des oreilles ail !! à la cire ceux du nez à la tronçonneuse, quelques claques à l’eau de Cologne. Me voilà un tout autre méconnaissable.



Repas d’un sandwich au poisson grillé arrosé d’une bonne bouteille d’eau minérale, avec en désert un esquimau à 1lyra (39centime d’€).









Après une bonne nuit direction les formalités vers Gulluk, 










arrivée en milieu d’après midi la paperasserie est remise au lendemain. Très belle navigation à zigzaguer au milieu des fermes marines.














Mouillage dans le cite des ruines de Liassus en face de Gulluk  .











Enfin au petit matin on est dans le port de Gulluk pas très confortable, Swing se trouve une place en bout de jeté, pour moi se sera un cul au quai ,la place royale.









Sur place la capitainerie, un petit thé est offert pour nous faire patienter. Remplissage du transit log, ensuite direction le médecin puis la douane à 4km en taxi au port de commerce. Retour par la police et dernier contrôle à la capitainerie. Muni de nos quatre cachets administratifs enfin nous sommes en règle pour un séjour de 90 jours.




Sans plus attendre nous allons vers Tuerbuku où swing à rendez vous avec des amis. Parti sans vent on en trouve en route bien évidement dans le nez .





Joueur je me tire des bords biens joli dans un premier temps mais compromis par la présence de fermes marine qui se trouvent sur ma route me forçant à abattre. Je fini au moteur.








Endroit joli de la banlieue de Bodrum avec la réputation St Tropezienne. 











De belles bicoques Bof !







Du mal à retrouver les amis erreur de baie ,un forfait téléphonique plus tard Lionel les guide vers notre endroit.
Soirée très sympathique dans un restaurant avec pour moi la découverte de certain plats les Pillés genre de pizza.





Le lendemain on arrive dans la bonne baie pour faire un repas chez les amis. Belles conversations lui est professeur et conférencier sur l’histoire ancienne de la Turquie et ses monuments elle française ancienne bibliothécaire en France.











On se promet de se retrouver un peu plus tard pour bénéficier des connaissances de notre hôte.
Le vent nous aspire vers Bodrum mouillage sous le château découverte de la ville pas trop de charme à mon gout. Une grande usine à tourisme.






Vent arrière comme la météo l’a dit on part en direction des ruines du cite de Knydes.
















Prés bon plein avec 20nd de vent dans le travers de Kos comme la météo ne l’a pas dit, 













une belle nav avec de belles pointes de vitesse arrivée finalement rapide pour mouiller en face du théâtre antique.










Balade à terre , aide aux pêcheurs locaux pour pousser un bateau à l’eau et visite des ruines .














Voilà ,on en est reparti ce matin.

Et maintenant on est à Datca . J’aime bien ,je verrai après, quand je serai à terre.